Histoire



Bienvenue sur notre site, nous sommes ravis de votre visite, la ville de Bordeaux méritait qu'on s'intéresse à elle, nous l'avons fait en alliant son architecture et sa gastronomie, cette association a donné naissance aux vins LE DIPLOMATE qui correspond au "beau", au "bien" et au "bon" ! Ce vin va vous transporter dans le vignoble entre les deux rives et dans un esprit de pureté grâce au bio qui est synonyme du renouveau pour le vin.
La préservation de notre biodiversité est indispensable à la qualité de nos vins, c'est le début d'une grande révolution pour les consommateurs.

Le nom « Diplomate » vient de Sir KENELM DIGBY, diplomate anglais qui inventa la bouteille de verre Bordelaise moderne. Elle ressemblait au début plutôt à une sphère aplatie, pour assurer une bonne assise, avec un col relativement long, pour une bonne prise en main. La forme des bouteilles évolue et devient plus cylindrique pour faciliter entreposage et transport.

Ce vin a été créé spécialement pour le circuit traditionnel, les vins ont été sélectionnés par nos équipes avec nos partenaires vignerons. Notre travail va vous permettre de goûter à l'ensemble des grandes appellations Bordelaises, les changements climatiques poussant l'Homme à revoir ses pratiques envers la nature, nous avons voulu par l'intermédiaire de Diplomate apporter la preuve qu'il est possible de choyer les vins tout en préservant nos terroirs.
Les vins biologiques vont permettre à la nature de redevenir ce qu'elle était : fraîcheur, pureté et authenticité (Aujourd’hui la part des domaines certifiés bio dans la région bordelaise est de 8 %).



A terme le Diplomate sera constitué d'un grand nombre d'appellations afin de représenter l'ensemble des terroirs bordelais. Nos vins vont vous transporter dans cette magnifique ville construite au XVII siècle par des architectes ambitieux et valorisant les compétences des hommes et des femmes. Cette étiquette nous permet de mettre en lumière les principaux bâtiments de la ville de Bordeaux qui rayonneront pour des siècles et des siècles à venir.
Vous allez participer à la préservation de nos écosystèmes, et devenir le plus grand ambassadeur pour nos vins. Le nom "Diplomate" peut résumer les hommes et les femmes de notre si belle région qu'est la Grande Aquitaine.

Bonne dégustation !

Vignobles & Vins



Nos vins biologiques Le Diplomate vont vous faire vivre un voyage exaltant entre les deux rives de Bordeaux, la rive gauche avec sa dominante de Cabernet Sauvignon et la rive droite avec son Merlot.

Chaque vin et donc chaque terroir correspond à un moment de dégustation et à un partage.

Définition des vins biologiques :

La dénomination vin bio existe officiellement depuis 2012, avec la reconnaissance du vin bio par l'Europe. Auparavant, il n'existait pas à proprement parlé de « vin bio », mais des vins élaborés à partir de raisins « issus de l'agriculture biologique ».

Élaboration d'un vin bio :

L'agriculture biologique est soumise à un cahier des charges interdisant entre autres l'utilisation d'engrais ou de produits phytosanitaires de synthèse, ni de produits chimiques (pesticides, insecticides, fongicides, engrais, etc.). Le vigneron qui élabore un « vin bio » essaie de renforcer au maximum les défenses de la vigne pour limiter les traitements. Toutefois, contre les maladies les plus fréquentes (mildiou, oïdium), les traitements au soufre et à la bouille bordelaise sont le plus souvent utilisés. Cette conduite de la vigne demande du temps : c'est pourquoi élaborer un vin bio demande 20% à 30% de main d’œuvre supplémentaire par rapport à une agriculture conventionnelle.
3 ans minimums sont nécessaires pour se faire certifier en bio. Pendant ces 3 années, le vignoble est en conversion bio : il se doit de respecter la réglementation sur les produits bio, il est suivi par l'organisme de certification qui s'assure du respect de cette réglementation mais n'est pas considéré comme «vinbio».



Concernant la vinification, le vigneron ayant ses vignes certifiées bio n'a pas beaucoup plus de contrainte que le vigneron conventionnel, l'Union Européenne ayant permis l'utilisation de levures exogènes et de quasiment toutes les pratiques viniques du conventionnel.
Le soufre est autorisé à des doses légèrement inférieures aux doses de soufre dans le conventionnel (30 à 50mg en moins). Il est faux de penser que vin bio est égal à vin sans soufre. Toutefois, un grand nombre de vignerons qui conduisent leur vignoble en bio sont très vigilants à conserver le plus de naturel possible afin de mettre en valeur tout le travail donné dans la vigne.

Vin bio, certifications et labels :

Les organismes de certification sont en charge de contrôler les vignobles au nom des pouvoirs publics et de valider le respect de la réglementation française et européenne concernant le bio. ECOCERT, créé en 1991, est l'organise le plus répandu : il effectue les contrôles de 70% des entreprises (production et transformation) du "bio" en France et 30% dans le monde. La majorité des vins bio sont certifiés par « Ecocert ».





AOC BORDEAUX SUPERIEUR

L’AOC Bordeaux supérieur est une AOC régionale, comme l’AOC Bordeaux, les vins de cette appellation peuvent eux aussi provenir de toute la région viticole bordelaise. La production moyenne est de 450 000 hl/an sur 10 000 ha. L'obligation de 9 mois d'élevage minimum rend ces vins plus puissants que les Bordeaux, les cépages pouvant être utilisés sont le Cabernet Sauvignon, le Merlot, le Petit Verdot, le Malbec et le Cabernet Franc.
En choisissant cette appellation nous sommes dans la simplicité et l’efficacité de ce qui se fait dans la région, c’est-à-dire la convivialité et le partage, un vin qui peut se boire seul ou à l’apéritif, sur des viandes ou encore avec un barbecue.

Le Diplomate AOC BORDEAUX SUPÉRIEUR BIO







AOC SAINT-EMILION GRAND CRU

L'AOC Saint-Émilion Grand cru se situe sur la rive droite de Bordeaux, la mention "grand cru" est attribué en fonction de critères plus stricts que ceux de l'appellation Saint-Émilion. Le rendement est limité à 40 hl/ha (au lieu de 70 hl/ha pour un Bordeaux classique) et l'élevage est de 12 mois minimum. La surface est de 4 000 ha avec des sols calcaires, argilo-limoneux et sableux. Les Cépages autorisés sont le Cabernet Sauvignon, le Merlot et le Petit Verdot, on produit chaque année environ 150 000 hl de vin rouge. Il existe un classement pour les Saint-Émilion Grand cru : A, B, cru classé et grand cru.
En partant sur cette appellation, le vin sera parfait avec une cuisine délicate et raffinée comme un carpaccio ou une pièce de bœuf fondante.


Le Diplomate AOC SAINT-ÉMILION GRAND CRU BIO






AOC MEDOC


Cette appellation est la plus au nord de Bordeaux, elle s'étend sur 5 800 ha et produit 285 000 hl de vin rouge par an. Le sol est majoritairement constitué de croupes graveleuses, les cépages utilisés sont le Merlot, le Cabernet Sauvignon, le Cabernet Franc le Malbec et le Petit Verdot. Le Médoc quant à lui sera plus ample avec une belle longueur, se mariant parfaitement avec des viandes rouges, des plats en sauces et des grillades.


Le Diplomate AOC MÉDOC BIO






AOC HAUT-MEDOC


L'AOC Haut-Médoc est située au sud de l'appelattion Médoc, elle s'étend sur 4 800 ha et produisant 220 000 hl/an de vin rouge. Le cépage majoritaire est le Cabernet Sauvignon, on y cultive aussi du Merlot, du Petit Verdot, du Cabernet Franc et du Malbec sur des graves et des argilo-calcaires.
Dans la continuité du Médoc le Haut-Médoc aura plus de matière et d'élégance avec une finale légèrement vanillé. L'accord sera idéal avec de l'agneau ou du gibier.


Le Diplomate AOC HAUT-MÉDOC BIO






AOC GRAVES

Cette AOC est située au sud de Bordeaux, le terroir est constitué d'une bande graveleuse composée de cailloux, d'argiles et de calcaires à astéries. Cette appellation de de 3 500 ha produit chaque année environ 163 000 hl de vins rouge et blanc. L'assemblage est équilibré avec environ 50% de Merlot et le reste en Cabernet Sauvignon ou Franc. Les vins de Graves sont très ronds et fruités avec une belle acidité, faisant la paire avec les salades, volailles, charcuterie et fromages.


Le Diplomate AOC GRAVES BIO












Burdigala

La fondation de la ville de Bordeaux remonte au VI ème siècle av. J.-C. En -50 av J.-C. avec la venue du lieutenant Romain Publius Crassus se développe l'urbanisme, les plans des rues Sainte-Catherine, Porte Dijeaux, St Rémy, et le cours de l'Intendance sont déjà tracés. C'est aussi à cette époque qu'on y amène des plants de vigne provenant du piémont Basco-pyrénéen.


La tour Pey Berland a été construite entre 1440 et 1500, à l'initiative de l'archevêque du même nom. Elle est coiffée d'une vierge à l'enfant appelée Notre-Dame d'Aquitaine (réalisée par Jean-Alexandre Chertier et montée en 1863) et renferme un bourdon de 8 tonnes.
La statue au sommet est tournée vers le village de Saint Raphaël situé dans le Médoc, d'où était originaire Pey Berland.








Anciennement nommée place Royale la place de la Bourse a été construite par l'architecte du roi Anges-Jacques Gabriel entre 1730 et 1755. Nous pouvons y retrouver le musée des douanes et la chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux.









Disposant de superbes façades du XVIIIe siècle en une parfaite unité patrimoniale, les quais de Bordeaux sont inscrits au patrimoine mondial par l'UNESCO.





La Grosse Cloche de Bordeaux était anciennement le beffroi de l'hôtel de ville, avec la porte Cailhau c'est un des rares monuments du Moyen-Âge que la ville a conservé. Construite au XVe siècle les magistrats sonnaient la cloche afin de donner le départ des vendanges ou bien de donner l'alerte en cas d'incendie.



Le Grand Théâtre de Bordeaux a été commandé par le maréchal Richelieu, gouverneur de Guyenne et a été construit par l'architecte Victor Louis en 1780. La première pièce de théâtre interprétée fut l'Athalie de Jean Racine.





Le monument des Girondins ou colonne des Girondins fur construit entre 1894 et 1902 par le statuaire Achille Dumilâtre et l'architecte Deverin, en mémoire des députés Girondins victimes de la Terreur (la révolution Française).








Le nom du quartier des Chartrons vient d'un couvent de frères Chartreux construit à partir de en 1381. Les faubourgs se sont développés ensuite autour du monastère, l'essor de cette zone de Bordeaux se fait par les négociants anglais, flammands et irlandais. C'est donc tout naturellement que ce quartier devient la place forte des courtiers et négociants en vins.



Afin de remplacer les remparts l'intendant Tourny a décidé de clôturer la ville avec des places ornés de portes (Cailhau, Bourgogne, Aquitaine, Dijeaux etc..). La porte de Bourgogne a été érigée au XVIIIe siècle (1750-1755) en l'honneur du duc de Bourgogne.











La porte du Palais (porta deu Calhau en 1450) ou porte Cailhau est située au niveau de l'embouchure des 2 principales rivières de Bordeaux. La porte originelle a été implantée dans le rempart du XIVe siècle, elle a été remplacée par le monument actuel construit entre 1493 et 1496.





Bâtie au XIVe siècle la basilique Saint-Michel est un lieu de culte caractéristique du style gothique flamboyant. Elle a la particularité d'avoir un clocher indépendant du sanctuaire tout comme la cathédrale Saint-André.






Également connue sous le nom de porte Dauphine, la porte Dijeaux était une entrée à l'ouest de la ville. Le monument actuel a été érigé en entre 1748 et 1753 par Voisin.










Nous trouver





17/10/2018 : Vous pouvez nous retrouver dans Bordeaux au Wine Corner.



Suivez-nous

Contact

Écrivez-nous